En ce début d'année 2020, la Flandre a également décidé de supprimer le bonus logement. Plus possible donc de bénéficier d'un quelconque avantage fiscal sur un nouvel emprunt hypothécaire. À moins qu'il ne s'agisse d'un crédit logement pour acheter une seconde résidence, auquel cas un bonus fiscal sera alors encore possible ! Mais qui dit seconde résidence dira aussi taxes à payer.
 

Prêt hypothécaire : qu'entend-on par seconde résidence ?

Pour commencer, définissons avec précision ce que l'on entend par seconde résidence : une seconde résidence est une habitation (maison, appartement, chalet, studio, …) en Belgique ou à l'étranger, que vous utilisez pour vous. Autrement dit :  vous ne la louez pas ! 
 
Exemples de secondes résidences :
 
  • appartement à la mer
  • maison dans les Ardennes
  • seconde résidence de vacances en Espagne
  • studio sur la digue

Emprunt hypothécaire pour une seconde résidence 

Même s'il est possible que vous ayez suffisamment d'économies pour payer une seconde résidence, conclure un crédit habitation pourra toutefois encore constituer une piste intéressante. Vous pourrez en effet toujours bénéficier, pour une seconde résidence, du bonus logement fédéral (à travers le système de l'épargne à long terme), soit un avantage fiscal maximal de 693 euros pour l'impôt des personnes physiques. Chaque année, aussi longtemps que courra l'emprunt. Les intérêts seront également déductibles de votre revenu immobilier ou cadastral. Un courtier en crédits hypothécaires comme Auxifina étudiera pour vous le moyen de retirer le plus grand avantage fiscal possible.
 
Vous pouvez déjà faire une simulation de votre crédit.
 

Achat d'une seconde résidence avec votre plan de pension

Si vous avez un plan de pension, comme une assurance-groupe ou un engagement individuel de pension pour indépendant, vous pourrez alors aussi l'utiliser pour acheter un bien immobilier et donc aussi, par exemple, une seconde résidence. Cela pourra se faire sous forme d'avance, mais aussi de nantissement de votre pension ou de votre crédit hypothécaire à titre de reconstitution du capital. Vous contracterez dans ce cas un emprunt hypothécaire et ne paierez que les intérêts. À l'échéance, vous rembourserez le capital en une seule fois avec le versement de votre plan de pension. Votre spécialiste en crédits chez Auxifina étudiera pour vous si c'est à la fois possible et intéressant.
 

Taxes sur une seconde résidence

Une seconde résidence est soumise à différentes taxes.
 
Quand vous achetez une seconde résidence en Belgique vous payez des droits d'enregistrement qui varient en fonction de la région où vous habitez (Wallonie, Bruxelles ou Flandre).
 
En plus vous avez un impôt des personnes physiques complémentaire. Dans votre déclaration vous avez l'obligation de déclarer le revenu cadastral de votre seconde résidence. L'administration fiscale indexera ce montant et le majorera de 40 %. Celui-ci sera ensuite ajouté à vos revenus et imposé au prorata du taux d'imposition marginal (votre tranche la plus élevée donc).
 
Il y a des diverses communes qui prélèvent également des taxes locales supplémentaires sur les secondes résidences.
 
Finallement il y a encore le précompte immobilier : 1,25 % du revenu cadastral indexé à Bruxelles et en Wallonie, et 2,5 % en Flandre.
 

Emprunter pour une seconde résidence : adressez-vous à un courtier en crédits

Il écoutera vos projets et vous donnera des conseils pour les financer. Il effectuera aussi une simulation pour un crédit habitation, histoire de savoir si cela entre dans votre budget. Convenez sans plus attendre d'un rendez-vous avec un courtier en crédits près de chez vous comme Auxifina.