Pouvez-vous conclure un crédit hypothécaire en tant qu'isolé(e) ? En soi, oui. Que vous soyez isolé(e) ou viviez en couple ne changera en principe pas grand-chose à votre demande de crédit habitation. Quels seront les éléments importants ?
 

Quelle partie de vos revenus passera dans le remboursement de l'emprunt ?

Beaucoup de banques partent du principe bien connu que vous ne pouvez pas consacrer plus d'un tiers de vos revenus au remboursement de votre crédit habitation. Il s'agit là d'une formule relativement prudente qui a surtout pour but de vous protéger contre des remboursements trop lourds. Vous devrez en effet avoir encore suffisamment d'argent pour vivre après avoir payé votre mensualité.
 
Cela n'empêche pas que chaque organisme de crédit a ses propres critères d'acceptation. Certains s'en tiennent strictement à la règle d'1/3, alors que d'autres sont plus souples. Quoi qu'il en soit, les organismes de prêt évalueront votre capacité de remboursement : serez-vous capable de rembourser correctement le prêt proposé pendant tout la durée du crédit hypothécaire ?
 
En tant qu'isolé(e), cela pourra être plus difficile qu'en couple dans la mesure où vous ne disposerez que d'un seul revenu au lieu de deux. Mais il ne sera pas pour autant impossible de conclure un crédit habitation en tant qu'isolé(e). Tout dépendra à vrai dire de vos revenus et du prix de la maison que vous voulez acheter.
 

Combien vous restera-t-il par mois pour vivre ?

Cette question découle de la précédente. Quel montant vous restera-t-il chaque mois après avoir remboursé votre emprunt ? C'est ce que nous appelons le surplus pour vivre. Celui-ci sert à acheter à manger, à payer les vêtements, les frais médicaux, ... mais aussi à financer les charges fixes comme l'électricité, l'eau, … Et en tant que propriétaire, vous paierez aussi un précompte immobilier.
 

Vous avez encore d'autres emprunts ?

L'organisme de crédit vérifiera toujours si vous avez encore d'autres crédits en cours (emprunts hypothécaires ou prêts à tempérament). Ceux-ci « rogneront » en effet aussi une partie de vos revenus. Ces informations devront aider l'organisme de crédit à évaluer correctement votre capacité de remboursement.
 

Avez-vous un emploi stable ?

Travaillez-vous depuis plusieurs années auprès de la même société et avez-vous un contrat de travail à durée indéterminée ? Ou travaillez-vous comme intérimaire ? La stabilité de votre emploi est un critère dont votre organisme de crédit tiendra compte. Plus votre situation professionnelle sera stable, plus vos chances d'obtenir un prêt logement seront grandes.
 

À combien s'élève votre apport ?

Les banques demandent de plus en plus souvent que vous payiez vous-même une partie du prix d'achat de l'habitation sur fonds propres. Plus votre apport sera important, plus l'octroi de votre crédit habitation sera souple. Si vous n'avez pas d'économies, obtenir un prêt hypothécaire sera plus difficile, mais pas nécessairement impossible Vous aurez tout intérêt à convenir le plus vite possible d'un rendez-vous avec un spécialiste en prêts hypothécaires .
 
Un courtier en crédit hypothécaire comme Auxifina étudiera votre dossier, parlera avec vous de vos projets et cherchera ensuite une solution de crédit hypothécaire qui vous convient.