Au moment de conclure un crédit hypothécaire, vous devrez aussi choisir une certaine durée. Vaudra-t-il mieux opter dans ce cas pour une durée plus courte (par ex. 15 ans) ou plus longue (20, 25 ou même 30 ans) ? Voici résumés pour vous les avantages et inconvénients.
 

Pas de délais légaux pour un emprunt hypothécaire

La loi ne fixe aucune limite pour les crédits hypothécaires. Il en va par contre différemment pour les crédits à la consommation (prêts à tempérament). Autrement dit, vous pourrez choisir librement la durée de votre emprunt hypothécaire.
 
La plupart des banques appliquent toutefois une durée minimale d'un an, et une durée maximale de 30 ans. Par le passé, le choix se portait souvent sur une durée minimale de 10 ans, la durée minimale pour bénéficier d'un avantage fiscal avec un crédit habitation. Cet avantage fiscal a depuis été supprimé pour les emprunts à partir de 2020. 
 
La durée maximale dépend de la validité de l'inscription hypothécaire. Comme celle-ci s'élève au maximum à 30 ans, les banques limitent aussi souvent la durée des prêts hypothécaires à 30 ans. Par le passé, les banques osaient parfois aller au-delà de cette durée et accordaient des prêts pour une durée pouvant même atteindre 40 ans, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.
 
Le choix de la durée de votre prêt logement est une décision personnelle. Choisissez la durée avec laquelle vous vous sentez le plus à l'aise. Quels sont les paramètres à prendre en compte ?
 

Crédit-logement : une durée plus longue signifiera une charge mensuelle moins élevée, mais plus d'intérêts

Vous rembourserez chaque mois du capital et des intérêts. Si vous optez pour une durée plus courte, vous paierez alors globalement moins d'intérêts. Avec une durée plus longue, vous paierez plus d'intérêts et le montant total que vous rembourserez (sur toute la durée de l'emprunt) sera au final plus élevé. 
 
Une durée plus longue aura pour effet de diminuer votre charge mensuelle. Le remboursement de votre crédit sera en effet étalé sur une plus longue période. À vous de voir alors vers quoi penche votre préférence : rembourser chaque mois un montant moins élevé, mais sur une plus longue durée et ainsi payer plus d'intérêts, ou supporter des mensualités plus importantes pendant une durée plus courte et rembourser ainsi un montant total moins élevé au final ? Vous pouvez déjà faire une simulation de votre emprunt hypothécaire.
 

Prêt logement : attention en cas de (trop) courte durée

On entend parfois dire que les « durées plus longues ne font qu'enrichir les banques » et qu'il vaut donc mieux opter pour une durée plus courte. En cause, les intérêts plus élevés que l'on paie en cas de durée plus longue. Les banques y répondent souvent en proposant des durées plus courtes, puisque le siège oblige les agences à vendre des prêts à court terme ou qu'elles ne veulent pas prendre de risque de crédit à trop long terme. Rien ne vous oblige toutefois à opter pour une durée plus courte.
 
Vous faites partie de ceux qui aiment rembourser le plus vite possible leurs dettes ? Mieux vaudra alors opter pour une durée plus courte. En sachant toutefois que si vous optez pour une durée relativement courte, vos mensualités seront aussi plus élevées. Faites donc attention à ce que tout reste abordable. Le plus important sera en effet d'être capable de rembourser correctement votre crédit hypothécaire en temps et en heure.
 
Pensez aussi toujours à prévoir un certain matelas de sécurité. Conservez ainsi non seulement une certaine réserve d'épargne, mais veillez aussi à ce qu'il vous reste assez pour vivre chaque mois après déduction de votre crédit habitation, en sachant aussi que vous ne serez jamais totalement à l'abri de frais imprévus.
 
Évitez donc de vous imposer une pression trop importante avec le remboursement de votre mensualité au risque de vous retrouver avec des arriérés de paiement, ce qui est bien la dernière chose que vous souhaitez. Cela vous vaudra en effet alors un avis négatif sur la liste noire (Centrale des crédits aux particuliers). 
 

Prêt hypothécaire : combien pouvez-vous emprunter ?

Une question étroitement liée au choix de la durée concernera le montant que vous pourrez emprunter. Une durée plus longue aura pour effet de réduire votre mensualité et vous pourrez de cette manière emprunter un montant plus important... Il est interdit d'emprunter plus de 90 % de la valeur de votre habitation, même si des exceptions resteront possibles... à titre exceptionnel.
 
Vous devrez donc autrement dit payer au moins 10 % du prix d'achat avec vos économies ou avec une donation de vos parents par exemple. Tenez-en compte dans votre plan financier ! N'hésitez pas à nous contacter en cas de questions.
 

Emprunt hypothécaire : évitez les mauvaises surprises ! Adressez-vous à un courtier en crédits

Pour avoir la certitude d'opter pour la meilleure durée en fonction de vos besoins et attentes, convenez de préférence d'un rendez-vous avec un intermédiaire en crédits comme Auxifina. Celui-ci écoutera vos projets, analysera votre situation financière personnelle et votre situation professionnelle et vous guidera parmi les différentes possibilités. Il effectuera aussi une simulation de crédit habitation selon différentes durées. De quoi avoir alors une idée concrète du montant à rembourser chaque mois en fonction de ces mêmes durées, ce qui vous permettra aussi d'évaluer la durée correspondant ou non à vos possibilités budgétaires.