Vous cherchez un crédit hypothécaire, mais vous n'avez pas de réserve d'épargne et donc pas d'apport. Pire, vous aimeriez aussi emprunter les frais de notaire. Est-ce possible ?
 
La Banque nationale de Belgique (BNB), l'organe de surveillance du secteur financier, impose des règles strictes aux banques en matière d'octroi de crédits. La BNB veut en effet éviter que les banques n'accordent trop facilement des crédits à des particuliers incapables de les rembourser et protéger ainsi le consommateur contre le surendettement.
 
Voilà pourquoi la BNB demande aux banques de se montrer plus prudentes dans l'octroi de prêts à haute quotité.
 

La quotité, qu'est-ce que c'est ?

La quotité est le rapport entre le montant emprunté et la valeur de votre habitation. Imaginez que vous empruntiez 200.000 euros pour l'achat d'une maison qui en vaut 250.000. La quotité sera alors de 80 % (200.000 = 80 % de 250.000).
 

90 % : le maximum en principe.

Depuis le 1er janvier 2020, vous ne pouvez en principe plus emprunter plus de 90 % de la valeur de l'habitation. Autrement dit, vous devrez dans tous les cas apporter 10 % du prix d'achat avec vos propres fonds. Mais cela ne veut pas dire pour autant que vous devrez faire une croix sur un crédit hypothécaire si vous n'avez pas ces 10 %. La BNB évaluera en effet ces règles au niveau de la totalité du portefeuille hypothécaire des banques.
 
Autrement dit : des dérogations individuelles seront toujours possibles. 
 

Règles plus souples pour l'achat de la première habitation

Les banques pourront se montrer plus souples pour l'achat d'une première habitation. Elles peuvent ainsi consacrer au maximum 35 % de leurs volumes de prêts (montant total que les banques accordent en crédits-logement) à des crédits-logement avec une quotité supérieure à 90 %. Sur ces 35 %, 5 % des crédits maximum peuvent avoir une quotité de plus de 100 %.
 
Autrement dit, même si vous voulez emprunter les frais de notaire, un prêt hypothécaire sera toujours possible. Mais il est clair que cela ne sera pas évident. Les banques adapteront sans doute leurs critères d'acceptation. Mieux vaudra donc vous faire bien aider par un spécialiste indépendant comme Auxifina, qui connaît parfaitement ces critères d'acceptation. Convenez sans plus attendre d'un rendez-vous dans une agence Auxifina près de chez vous  pour parler de vos projets. 
 

Emprunter pour une seconde résidence

Vous avez déjà une habitation et vous aimeriez emprunter pour un bien supplémentaire (un immeuble de rapport par exemple) ? Les règles seront alors encore plus strictes. Pour ce genre de dossier, les banques ne peuvent pas consacrer plus de 20 % de leur portefeuille de crédits hypothécaires à des prêts dont la quotité est supérieure à 90 %. Les crédits avec une quotité supérieure à 100 % ne sont pas autorisés. Vous ne pourrez donc pas emprunter la totalité du prix d'achat et les frais de notaire pour une seconde résidence.
 

Simulation de votre emprunt hypothécaire

Vous l'aurez compris, obtenir un prêt hypothécaire avec une quotité élevée ne sera pas toujours évident. Parlez de vos projets avec un intermédiaire en crédits. Il cherchera une solution qui vous convient et effectuera une simulation de votre crédit habitation. Vous pourrez ainsi voir si cela entre ou non dans votre budget. Vous trouverez ici une agence Auxifina proche de chez vous